lundi 14 avril 2014

Géographie des pays émergents

QUE SONT LES PAYS EMERGENTS ? (Introduction - 1/10)
  • Les repères historiques parfois inopérants (colonisation/décolonisation, guerre froide). Au XXème siècle, le Brésil conquiert son espace (lien).
  • Des pays directement issus de vieilles civilisations. L'agriculture en Inde empile l'histoire du sous-continent (lien). Emergence = revanche sur l'histoire .
  • Des pays neufs ont cessé d'être classés comme émergents... Pourquoi ? Le Japon garde des caractéristiques émergentes, et pourtant... (lien)
  • La mondialisation conduit-elle forcément au triomphe des valeurs occidentales (respect des droits de l'homme, démocratie) ? Pour le cas de la Corée du Sud, combien de contre-exemples (lien) ?
  • Sur la carte (lien), les pays se répartissent sur tous les continents, avec quelques exceptions. La hiérarchie des métropoles mondiales connaît un profond bouleversement : Shanghai et Guangzhou sont les deux agglomérations les plus peuplées du monde

IMMENSITES TERRITORIALES (in)EXPLOITABLES (2/10)
  • Le potentiel correspond à celui d'Etats-continents, dépendant de la pluviométrie (lien), de la proximité du littoral et de la richesse pédologique. Au Brésil : dès les 1970's - lien - et maintenant (lien). Mais il y a diverse façon de le faire fructifier (ou de le laisser se dégrader) !
  • Exode rural combattu au nom des idéologies et productivisme. La Chine paie toujours les conséquences du Grand Bond en avant (lien) et du maoisme autarcique (carte). Le permis intérieur (hukou) force les paysans à devenir mingongs s'ils souhaitent partir travailler en ville. Depuis, l'agriculture intensive s'est renforcée : exemple dans le blé (lien) et le coton (lien). Avec la dégradation du potentiel agraire (lien), les Etats favorisent l'extension des SAU, au détriment des populations locales (ex. Mongolie intérieure - lien).
  • Agricultures exportatrices adaptées aux marchés internationaux et déclin des cultures traditionnelles. En Ethiopie, la part de la paysannerie vivant de l'agriculture vivrière est tombée à 8 % (lien). Sur le continent latino-américain, on trouve dans la zone andine, l'alternative (?) de la culture de la coca. Au Mexique, les cultures de drogue maintiennent l'illusion d'un développement rural (lien)
  • Déséquilibres territoriaux. Après la Malaisie (exemple de cette agro-entreprise), l'Indonésie connaît en une génération un boom agro-industriel avec l'huile de palme : entre les années 1970 et aujourd'hui (carte bilan). Ces cultures intensives concurrencent la riziculture avec des conséquences sur l'alimentation (lien)
  • Risques naturels, de la catastrophe exceptionnelle aux désastres climatiques saisonniers (Mousson) En Inde, les précipitations sont généralement importantes (lien), mais mal réparties dans l'année (lien). La Révolution verte (lien) laisse entier le problème des petits propriétaires terriens endettés : exemple de l'Etat du Maharashtra (lien).
  • Hier la révolution : de l'Inde au Brésil...

PRESQUE INDUSTRIELS, BIENTOT TERTIAIRES (3/10)
  • Gaspillage - ou exploitation ? - des ressources naturelles. Le prix des matières premières sert de toile de fond. En Afrique du Sud (carte et géologie), le secteur minier structure l'histoire du pays (l'ANC est-il révolutionnaire ou réformiste ?), y compris après l'abandon de l'Apartheid : grèves de 2012 (lien) et rivalités entre syndicats (lien).
  • Des puissances énergétiques. Au coeur du projet nationaliste (autarcique ?), l'extraction de matières premières passe par l'examen de toutes les zones possibles: sous-sol, plate-forme continentale ou régions sensibles : exemple du Xinjiang chinois (lien) sa production. L'hydroélectricité a représenté une étape préliminaire, à Itaipu (carte / lien) ou sur le Changjiang, aux Trois-Gorges (carte / lien). Le nucléaire a été laissé de côté en Afrique du Sud (lien).
  • Des activités industrielles, polluantes et dangereuses (dédaignées par le Nord). La dé-mondialisation cette belle histoire (lien) ! Au Vietnam, il a fallu digérer (lien) la réunification Nord/Sud (+ victoire contre l'armée chinoise) pour lancer la politique de rattrapage des PDEM : renouveau (lien) !
  • La main d'oeuvre bon marché (suite et fin ?) Il n'y a rien de tout à fait nouveau, si l'on scrute le cas du développement industriel (en particulier dans le textile) de Bombay (lien) et ses transformations récentes (lien). Dans les constructions navales, l'activité hier florissante (lien) décline peu à peu (lien).
  • Des produits concurrentiels. L'Occident dépassé : la crainte est compréhensible si l'on juge le potentiel aéronautique brésilien (lien), les nouvelles technologies indiennes (lien), le poids du géant Foxconn (lien) Sans parler de l'homme le plus riche du monde, un Mexicain (lien)... Mais il y a une différence entre concurrence économique et menace géopolitique. Simple exemple :) lien.

URBANISATION et METROPOLISATION (4/10)
  • La littoralisation. Le Guangdong (carte) connaît dès le XIXème siècle une croissance économique combinée avec une reprise de l'émigration (diaspora). L'embouchure de la Rivière des Perles (carte) concentre les activités et l'ancienne zone économique spéciale de Shenzhen (lien), devenue l'une des métropoles les plus dynamiques du pays (lien). Nombreux sont les ide la littoralisation (lien). Jusque sur l'île d'Hainan (lien).
  • Les noeuds de communication confortent par définition les atouts du site et de la situation. En Afrique du sud (carte), la province du Gauteng - au centre de l'ex-Transvaal (lien) - concentre les activités d'extraction-transformation et les métropoles de Pretoria et Johannesburg (lien). La fin de l'Apartheid couronne le processus plus qu'il ne le contredit (lien).
  • Villes délaissées : reliques de l'époque coloniale - comme Salvador de Bahia (lien) - et/ou de l'exploitation des matières premières - comme San Luis de Potosi (lien). Les capitales changent parfois, de Hue (lien) à Surabaya (lien). Elles peuvent rester à un stade embryonnaire - comme La Plata (lien et carte) - ou intermédiaire comme à Brasilia ou à Bloemfontein (lien). Et puis il y a le cas peu courant de Shanghai (lien).
  • Des mégapoles apparemment désordonnées. Faut-il incriminer la faiblesse de l'Etat par l'absence de planification : exemple à Bangkok (lien). L'habitat informel ne disparaît pas. Il se métamorphose - à Bombay-Dharavi (lien) - ou se déplace : à Sao Paolo. Dans ce dernier cas, la coupe du monde de football accélère le processus (lien).
  • Une classe moyenne homogène, sur des standards internationaux vit à l'américaine. A Mexico, la zona esmeralda (lien). Les modes de consommation se ressemblent pour le meilleur (lien) ou pour le pire (lien). En terme d'enseignement supérieur, les pays émergents comblent leur retard par l'émigration (lien). Les étudiants chinois sont une cible comme une autre (lien) !

LES DEFIS (5/10)
  • Les inégalités sociales et la redistribution bloquée des richesses apparaîssent au moins sur deux dossiers brûlants. 
    • L'économie informelle produit des circuits parallèles et des cartels/élites parasites : exemple dans un Mexique gangrené par l'argent de la drogue (lien) mais visité par un hôte de marque (lien). La zone d'échange nord-américaine (dont les films Traffic et Sicario se font l'écho) s'avère particulièrement sensible. 
    • La défense de l'environnement  (carte) - qui se base sur une analyse incontestable des dégradations (dégradation des plages, des eaux courantes, recul de la forêt) - prend les formes d'une éradication des poches de pauvreté urbaine : or deux millions d'habitants dans mille favelas ne peuvent être négligés à Rio de Janeiro (lien).
  • Les tensions sociales aux racines anciennes. Dans le cas de l'Indonésie, elles ont abouti à l'indépendance d'une ancienne province, le Timor oriental, devenue finalement indépendante (lien).
    • En Afrique du Sud, à l'occasion de l'élection présidentielle, l'ANC se présente devant les électeurs, avec un bilan médiocre, malgré vingt ans de gestion post-Apartheid (lien). 
    • L'Inde, doit elle affronter le défi de la remise en cause des castes. En 1950, Gandhi fixait des objectifs ambitieux (lien)... Etait-ce pour voir triompher le BJP (lien) ?
  • Le vieillissement démographique accéléré par les politiques publiques. Plutôt que les conséquences bien connues de la politique de l'enfant unique en Chine, on peut évoquer les conséquences de la légalisation des techniques médicales : un féminicide menace directement la société indienne (lien), de la même façon que le sida l'Afrique du Sud : un cinquième de la population est séropositive (lien), avec un retard pris par les pouvoirs publics (lien).
  • Pour quels Etats ? Abandon de l'Etat-providence ou progrès de la démocratie (selon les observateurs). En Chine, les entreprises publiques forment la colonne vertébrale de l'économie (lien). Celle-ci rend illusoire une modernisation pérenne (lien). Les statistiques officielles sous-estiment le chômage en particulier dans les SOE. Les diplômés sans relations et les salariés sans qualification restent sur le bord de la route (lien), en attendant une retraite au rabais (lien) mais officiellement assurée (lien). Sans parler des 700 millions de ruraux (lien) !
  • Des ambitions géopolitiques... La mer de Chine est sous tension permanente : dernier exemple en date entre Vietnam et Chine (lien)

L'AMERIQUE LATINE (6/10) - Lien

La RUSSIE (7/10) - Lien

LE SOUS-CONTINENT INDIEN (8/10)
  • De la colonisation dont il ne reste que des ruines glorieuses (lien) à Slumdog millionaire (lien). La pyramide des âges montre un déséquilibre net entre hommes et femmes (lien). Le carcan des castes pèse toujours sur une société dans laquelle les femmes prendront le pouvoir (lien)...
  • Potentiel et risques naturels dans un environnement géopolitique toujours délicat (lien). La pluviométrie du sous-continent est mal répartie dans le temps (lien) et dans l'espace (lien).
  • Le géant agricole - du riz comme du blé (lien) - dépend de ses aménagements hydrauliques (lien) eux-mêmes liés à l'organisation topographique du territoire (lien).
  • Union indienne ou mosaïque régionale. Les différences démographiques (lien), linguistiques (lien) religieuses (lien)
  • Bombay (Mumbai  / lien), Calcutta (Kolkata / lien), Bangalore (lien) et Delhi (lien) : ou les enjeux des quatre métropolisations indiennes...
  • La victoire électorale du BJP, tournant de la vie politique Au plan économique, en tout cas, les promesses du candidat Modi paraissent excessives (lien) : poids de l'administration et d'une ruralité encore majoritaire. Le premier bilan (lien) doit être rapproché du prix du pétrole. La séduction de la violence demeure (lien).
LA CHINE (9/10) - Lien

... Et les autres pays émergents d'ASIE (10/10)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire