mercredi 20 décembre 2017

Cours ESM 3 / Géographie des conflits






Introduction :
  • La géographie : les hommes et le terrain.
  • La guerre et les conflits : Lexique.
  • L'actualité
Bibliographie : Géographie des conflits armés et des violences politiques de Stéphane Rosière (Ellipses / 2011)

*

PREMIERE PARTIE. Les hommes et le terrain. De la guerre conventionnelle à la guerre révolutionnaire
  • A/ Déplacer une (des) armée(s) L'étirement logistique (= facteur transport) et la fin des empires.
    • a. En Méditerranée : climat, montagne et désert. 
      • La Deuxième guerre punique (carte et lien
      • ... et la campagne de Libye (lien).
    • b. En Europe centrale et orientale : immensités incontrôlables et climat continental 
    • c. Les empires morts-nés parce que trop vastes (depuis l'antiquité grecque). 
      • La Nouvelle-France, de l'embouchure du Saint-Laurent au delta du Mississippi (via l'Atlantique, carte), disparue en 1763
      • L'extrême-Orient russe et la Sibérie (carte) aujourd'hui sous la pression démographique chinoise.
  • B/ Faire la guerre outre-mer (ou désert). Les corps expéditionnaires et la négligence de la géographie.
    • a. Franchir des mers avant la Révolution industrielle : 
      • désastres de l'expédition d'Egypte (lien) et du débarquement à Saint-Domingue,
      • ... mais guerre de Crimée (lien).
    • b. Dans les guerres mondiales
      • désastre de Gallipoli (carte) pourtant fondateur des nations australienne et néo-zélandaises 
      • Comparaison. Ouverture finalement décevante du front italien (lien) contre ouverture indécise du front de l'Ouest (Normandie).
    • c. Afghanistan : de l'invasion soviétique - outre déserts d'Asie centrale - (lien) aux opérations américaines (officiellement maintenues
  • C/ Faire la guerre derrière le front. Les civils rabaissés au rang de bétail dans une stratégie uniquement territoriale
    • a. Vers l'URSS, à l'arrière de l'avancée de la Wehrmacht.
      • Pour Hitler, élargir l'espace vital du Reich s'accompagne d'une haine à l'encontre des Slaves - au mieux - bons à être réduits à l'état d'esclaves (lien). Qu'importe Vlassov
      • ... Dès lors, rien ne s'oppose à la solution finale, anéantissement des populations juives d'Europe centrale et orientale : le 29 janvier 1942, conférence de Wannsee. 
    • b. En Chine occupée par l'armée japonaise. 
      • La Corée, la Mandchourie après 1931. Un projet colonial brutal, basé sur l'exploitation des matières premières et l'asservissement des populations occupées (lien et carte).
      • La fuite en avant de 1937 : bombardement de Shanghai, massacres de Nankin et vaines tentatives pour obtenir une victoire décisive face aux Nationalistes
  • D/ Faire la guerre sans armées professionnelles. 
    • a. Peuples en armes, ou révolutions bourgeoises ?
      • Les Insurgents. L'Amérique brandissant la flamme de la Liberté contre la métropole taxatrice...
        • Aide militaire française soutenue par une opinion publique revancharde (lien)
        • Au XIXème siècle, les combattants de la Liberté ne suscitent pas l'enthousiasme des Latino-américains : Narciso Lopez et William Walker
      • La Convention révolutionnaire et la guerre à l'Europe :
        • 1793. La Vendée militaire, Lyon Ville-affranchie (octobre) et le port de Toulon assiégé (décembre)  
        • Les peuples en révolteface aux occupants : L'Espagne en guérilla ou le Tyrol (1809) 
      • L'Ordre triomphant du Printemps des peuples (lien
        • Les nationalismes néo-passéiste (Grèce et Italie), anti-impérialiste (Pologne) et/ou révolutionnaire (Paris 1871); la naissance de l'agitation professionnelle dans la ville industrielle.
        • Les peuples informés par la presse, instruits et militarisés par l'Etat, mobilisables grâce aux nouvelles infrastructures de transport. De 1870 à 1914.
    • b. L'avant-garde du prolétariat après le coup d'Etat bolchévique. La révolution par des professionnels
      • Le nationalisme soviétique
        • La question nationale, vue par Lénine en 1922 (lien).
        • L'idéologie grand-Russe, par Staline
      • L'internationalisme, illusion avortée
        • La fin du Komintern, l'assassinat de Trotsky et la guerre en Espagne.
        • Les peuples fautifs en 1944 et le dvt d'un antisémitisme d'Etat avant 1953
        • L'occupation de l'Europe de l'Est des peuples libérés. Budapest (en 1956) et Prague (en 1968) en subissent les conséquences
    • c. Décolonisations, libération ambiguë et développement agraire
      • Le nationalisme à l'échelle du Tiers monde.
        • En Asie : Hindous contre musulmans (partition Inde/Pakistan), massacres de masse en 1965 en Indonésie 
        • Dans le monde arabe... 
          • Le nasserisme : modernisation et revanche des fellahs sur les Britanniques (Suez) et les mécréants d'Alexandrie (lien)
          • Le cas du FLN algérien : révolution socialiste mais emprunte de religion musulmane, crise de la transition ratée en dominion (WWI)
          • Le mouvement de libération nationale (palestinien) porté par le Fatah
      • Mercenariat révolutionnaire
        • Le mouvement garibaldien construit un pays, avec ses chemises rouges (non sans soubresauts)
        • ... Les foyers castristes en déstructurent plusieurs autres : en particulier en Angola
      • Paysannerie triomphante (et obscurantisme anti-urbain)
        • Le Grand bond en avant (et ses conséquences dramatiques) en Chine
        • Le Kampuchea démocratique (et génocidaire) des Khmers rouges
*

DEUXIEME PARTIE. La guerre sans éclairs. Les compartiments de terrain (hors ciel et mer) - schéma -
  • A. Frontières naturelles / frontières artificielles. Constructions cartographiques
    • a.Littoraux fermés/ouverts : transgression en cours (lien) ! Il y a 20.000 ans, le niveau marin se situait à - 130 m (carte)
      • Les côtes à falaises peuvent être formées par : 
        • ... des couches sédimentaires monoclinales (lien) : exemple à Etretat
        • Un massif montagneux littoral, ancien (exemple dans l'Estérel) ou récent : relief plissé des Apennins italiens (cartes)
        • Un écoulement volcanique : Hawaï ou la Réunion. 
      • Dans le prolongement de leurs plateaux continentaux, les littoraux bas sableux/marécageux sont soumis aux pressions extérieures, dans un contexte d'urbanisation/fossilisation des cordons dunaires...
        • Tempêtes hivernales, comme Xynthia
        • Tsunamis en Méditerranée (risque évalué en temps réel au Cenalt)
      • Polderisation. En Flandres, les alluvions s'ajoutent aux sédiments pour faire (= en sens inverse) avancer le littoral depuis le haut Moyen-Âge (carte) jusqu'à aujourd'hui (carte).
        • Processus naturel accompagné par les sociétés littorales, aux Pays-Bas (lien) ex-Provinces Unies, rebelles à l'ordre impérial des Habsbourg. Résistants aux armées de Louis XIV (lien)
        • En 1915, la deuxième bataille d'Ypres est l'occasion pour les Allemands d'utiliser les gaz de combat, et pour les troupes canadiennes, d'intervenir (lien)
    • b. Plateaux, cuestas et leurs massifs anciens périphériques : les bassins sédimentaires (carte) se constituent au cours des trois dernières ères géologiques : depuis la disparition de la Pangée il y a 251 millions d'années (lien). 
      • L'empilement des couches sédimentaires coïncide avec l'accumulation dans les points les plus bas d'hydrocarbures. Exemple au Canada mais pas en France
      • Erosion différenciée en fonction de la transformation des conditions climatiques (froid/chaud ou sec/humide). 
        • Le réseau hydrographique s'encaisse, en contre-bas (> 50 m) : plateau / Rocamadour)
        • Les côtes - ou cuestas - se détachent en avant (lien). En septembre 1915, Joffre échoue en Champagne et dans l'Artois, face au dispositif allemand installé sur les contre-pentes, les points hauts et des positions +/- enterrées (lien).
      •  Dominant les bassins sédimentaires, les massifs anciens dominent et protègent (faiblement).
        • Les Vosges sur la ligne de front pendant la Première guerre mondiale : Le Hartmannswillerkopf (lien).
        • Les Ardennes percés en mai 1940. Prétexte à une contre-offensive vaine de la Wehrmacht (lien
        • Réduit breton (lien) contre Massif Central...
    • c. Cours d'eau (= coupures humides)
      • Vallées. Définies de la source à l'embouchure, ou d'une berge à l'autre (lien
        • Le Rhin, fleuve allemand mais aussi frontière militaire depuis Louis XIV - construction du système fortifié de Neuf-Brisach (lien) - jusqu'au Consulat (lien).
        • Le franchissement est une mission importante du génie (lien)
      • Estuaires et autres embouchures
        • Deltas et fjords, formes spécifiques.
        • Evolution géo-économique et stratégique liée à l'augmentation de la taille des navires. Disparition des ports de fond d'estuaire et développement des avants-ports...
    • d. Les forêts. Ecosystème et théâtre d'opération
      • Un écosystème souvent modifié par l'homme (carte) longtemps réputé offrir un refuge
        • Forêt primaire (schéma) - selva - contre forêt secondaire (lexique)
        • La forêt amazonienne au cœur du projet géopolitique brésilien
          • Les seringueiros, propagateurs du portugais dans le bassin fluvial, repoussant les frontières de l'Amérique hispanique, avant le dvt des plantations d'hévéa (lien).
          • L'exploitation du latex par des compagnies privées européennes - armées - est un point commun entre Amazonie et bassin du Congo, Joseph Conrad et Roger Casement (lien)
          • En Amazonie déforestée, la guerre entre utilisateurs de la terre (carte)
      • Obstacle à la mobilité. Pendant les deux guerres mondiales...
        • En Europe continentale (WWI). La bataille des Carpathes (lien) dans le massif forestier
        • En Asie (WWII et guerre froide) : une guerre dans la jungle (lien) pour le contrôle de la Malaisie (carte) avant la chute de Singapour (lien).
    • e. Barrières montagneuses, limes, murailles, lignes fortifiées et murs
      • Les barrières naturelles forcent - en cas de guerre - la concentration sur quelques axes de circulation...
        • La Suisse, illustration d'une nation longtemps dynamique au plan démographique, adossée au massif alpin (lien), jusqu'à l'invasion évitée en 1940 (lien) ?
        • En juin 1940, l'offensive lancée dans les vallées alpines sur les positions fortifiées françaises (carte) par l'armée italienne est un échec. Quelles options Mussolini avait-il ? (lien
      • Les constructions artificielles épuisent financièrement les Etats et forcent aux opérations de contournement...
        • Du limes romain (carte / video) aux murailles de Chine dressées face aux peuples des steppes (carte / lien)
        • Une stratégie sous-tendait la construction de la ligne Maginot (carte / lien)
  • B. La guerre en ville (poliorcétique)
    • a. La ville dense dans une stratégie offensive
      • Le siège à l'heure de la guerre moderne...
        • De Saragosse (lien) à la reprise de Falloujah (lien).
        • Les batailles urbaines du front russe (WWII)
          • Le siège de Leningrad engage la région métropolitaine (sept. 41- janvier 44 / lien) et l'alliée de l'Allemagne nazie : la Finlande (carte)
          • La reconquête de Stalingrad à partir de la coupure de la Volga, en direction des alliés latins (novembre 1942 / lien
      • Rétablir l'ordre dans une ville révolutionnaire.
        • Bordeaux en marge de la Fronde, la révolte municipale de l'Ormée (1651-53 / lien) aboutit à la construction du château Trompette (lien). 
        • Alger (1957). Ville révolutionnaire prise dans la tourmente de la guerre d'Algérie en devenant un objectif pour le FLN (lien et plan / source) avant les journées de mai 1958.
        • Pékin (1989) redevenue capitale avec Mao, lieu de toutes les manifestations de Gardes rouges pendant la Révolution culturelle (lien et plan
    • b. La ville étalée dans une stratégie défensive
      • L'usage du train (avant celui de la voiture) amène à une croissance rapide des surfaces urbanisées, par extension des distances entre domicile et lieu de travaille, qui bouleverse l'art de faire la guerre.
        • En 1918, la réponse française aux menaces sur de Paris (lien
        • Nécessité de reconstruire des villes détruites et optimisme utopique des cités-jardins (lien)
        • Pendant la deuxième guerre mondiale, l'ampleur des bombardements aériens force les urbanistes à repenser la ville en tant que cible militaire, aux Etats-Unis.
      • Le cas d'Israël et de l'étalement littoral de l'agglomération de Tel-Aviv. Sdérot à proximité de Gaza (lien
*

TROISIEME PARTIE. La face obscure des conflits
  • A. L'espace létal. Isoler et enfermer l'ennemi...
    • a. Du cloisonnement jusqu'à l'explosion de violence.
      • Ghettos nés après celui de Venise à la Renaissance (lien)
      • Pogroms, un fléau apparu après l'assassinat du tsar Alexandre II (lien)
      • Les émeutes de Los Angeles (avril-mai 1992) : des quartiers noirs jusqu'à la confrontation avec les commerçants asiatiques (lien); des forces de l'ordre au couvre-feu et à l'intervention de la Garde nationale (video).  
    • b. Camps d'internement et territoires sous armée d'occupation. Montée en puissance jusqu'à l'occultation du fonctionnement civil
      • Les pontons de la Révolution et de l'Empire issus des pratiques navales : marines anglaise et française au XVIIIème (lien)
      • De la guerre de Sécession à la guerre de 1870, la généralisation du prisonnier militaire.
        • Andersonville et les camps de prisonniers (lien / site), amorce d'une brutalisation des populations amérindiennes
        • Presqu'île d'Iges, 'camp de la misère' à l'ouest de Sedan (lien / carte)
      • Train et barbelés. Des Antilles aux Boers (1899-1902 / lien)
        • Cuba sous la poigne d'un général espagnol Valeriano Weyler (1895-97)
        • Malheur aux vaincus : les Afrikaners (lien)
    • c. Expression du totalitarisme soviétique, le système concentrationnaire, naît à la suite de la guerre civile russe. Arrestations de masse; mélange droits communs et politiques. Système de production industrielle
      • L'archipel du Goulag (lien), expression inventée par A. Soljenitsyne à partir de la géographie et d'un acronyme soviétique (administration principale des camps)
        • Le SLON, dans les îles Solovki (lien)
      • Le laogai chinois (lien)
    • e. Camps d'extermination
      • Spécificité de la Shoah (lien). Géographie (lien) et plan d'Auschwitz.
  • B. De la simple prise en charge aux génocides
    • a. L'occupation militaire pendant les guerres mondiales, à l'arrière des fronts (1914 et 1945)
      • Treize départements sous autorité allemande, entre l'automne 1914 et l'été 1918 (lien) : changement d'heure, capture des bâtiments, logement forcé des officiers, pillage systématique des ressources - avec utilisation d'une fausse monnaie - et réquisition de travailleurs. Pour finir, la population de Péronne est déportée (lien)
      • La Rhénanie française en 1918 incarne la Revanche (malgré une Victoire partielle), qui ne cherche pas à gagner l'assentiment de la population civile (lien).
      • L'Europe centrale et orientale libérée en 1945 par l'Armée rouge. 13 millions d'Allemands (= germanophones) fuient les territoires envahis, ou perdent leurs logements (lien et carte
    • b. L'espace nettoyé de ses habitants originels.
      • Au départ, des déplacés.
        • Les 14 et 15 août 1947, les indépendances du Pakistan et de l'Inde officialisent le départ des Britanniques et la séparation inéluctable des communautés : pogroms de 1946, en particulier à Calcutta (lien).
          • De la situation coloniale (1909) aux déplacements de population résultants (lien)
      • ... A l'arrivée, des réfugiés
        • Karachi, métropole née de l'afflux de réfugiés - mohajirs - en deux vagues (guerre entre les 2 Pakistan) et d'un repli identitaire forcé (lien et bilan)
          • Guerre larvée entre groupes armés et forces de l'ordre (lien)
    • c. Urbicide, ethnocide, démocide, politicide
      • Volonté de détruire une ville (lien), comme dans le cas de Sarajevo (lien) au cours d'un siège de quatre ans par les troupes serbes (carte)
      • Volonté de détruite une culture (lien), une population civile (lien) ou un groupe politique (lien)
      • De l'empire Inca (lien) au massacre des Herreros (lien
    • d. Elimination programmée de toute une population : les (autre) génocides
      • Arménie, 1915 (lien)
      • Rwanda, 1994 (lien)
*

QUATRIEME PARTIE. Conflit hommes / nature. La Défense nationale. Missions permanentes de l'Armée de terre (territoire et population)
  • A. Le facteur météorologique (et ses risques induits) dans une situation d'homogénéité thermique garantie par la dérive nord-Atlantique (carte). Population française vieillissante dans un territoire tempéré (carte)
    • a. L'anticyclone continental (hivers sibériens)
      • Situation hivernale saisonnière, grâce à la dérive nord-Atlantique (carte) : l'Europe cesse brusquement d'être tempérée. 
      • Crise hivernale récurrente (lien). Au cours de l'hiver 1956 (carte), le froid bloque la circulation et l'approvisionnement électrique (lien / photos)
      • Intervention de l'armée (lien)
    • b. L'anticyclone saharien (étés caniculaires)
      • Menace d'une stabilité anticyclonique. La canicule de 2003 (satellite / lien) créé les conditions d'une crise sanitaire de grande ampleur : l'Ined établit un bilan probable à 15.000 morts (lien)
      • Eté sans pluie et menace de sécheresse : été 1976 (lien
    • c. La fragilité spécifique des régions méditerranéennes
      • Boom touristique, urbanisation étalée, construction pavillonnaire et risque incendie
  • B. Littoraux urbanisés (carte) et risques naturels
    • a. Métropole et outre-mer : des tempêtes hivernales aux cyclones tropicaux
      • La tempête Xynthia en mars 2010 (lien et carte)
    • b. Circulation maritime et Manche périlleuse.  Marée noire...
      • La catastrophe de l'Amoco Cadiz en 1978 (lien)
  • C. Le risque pollution et les catastrophes industrielles
    • a. Concentration des risques. Carte Seveso
      • Le cas des Bouches-du-Rhône (carte)
    • b. Explosion de l'usine AZF au sud de Toulouse, en septembre 2001 (lien).
  • D. Contrôler l'espace ensauvagé et/ou rétablir l'ordre en ville
    • a. La forêt guyanaise, la frontière du Maroni et les missions Harpie contre les orpailleurs (lien).
      • Répartition des ressources aurifères (carte)
    • b. La diagonale du vide et la Gendarmerie nationale (lien et carte)
    • c. Emeutes urbaines (passées et présentes) : mai 1968, les CRS débordés et le romantisme des barricades (lien)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire